Actualités

  • Accueil
  • Actualités
  • La Chasse de tête : Vague reminiscence d'un monde disparu ? Pas si certain par Yvanna Goriatcheff

La Chasse de tête : Vague reminiscence d'un monde disparu ? Pas si certain par Yvanna Goriatcheff

Imprimer E-mail

Lorsque je suis sortie diplômée de PsychoPrat en 1994, j’ai débuté la chasse de tête comme Chargée de recherche dans un grand cabinet international d’Executive Search: en ces temps, pourtant pas si éloignés, mais à des années-YG 2lumière du boum digital (sans parler de l’émergence de l’IA) que nous connaissons aujourd’hui, il s’agissait alors, pour pouvoir avoir accès aux candidats demandés par les clients, de faire des « identifications dans le dur » : nous partions « from scratch », entourés par des tonnes d’annuaires papier des grandes écoles et autres guides confidentiels de corporations et de niche et nous devions comprendre l’organisation des structures et percer les organigrammes des grands groupes grâce à notre seule verve, au culot ! C’était l’époque des scenarii, montés le plus habilement possible pour faire parler les assistantes (et oui, il y en avait encore plein et on y avait accès !) et recueillir les noms des opérationnels et des managers qui nous permettraient d’identifier, in fine, nos candidats puis notre short-list.

YG 2Incontestablement, durant ces quelques années précédant la transparence relative apportée par les réseaux sociaux, la capacité seule que nous avions à avoir accès à des informations tenues pour inaccessibles par le tout-venant aurait presque suffi à légitimer l’existence même de notre profession de chasseur de tête : les entreprises avaient besoin de nous pour recruter leurs cadres et leurs dirigeants, la question ne se posait pas et notre valeur ajoutée était de ce fait fait même immédiatement reconnue.

Puisque nous sommes aujourd’hui tous connectés aux réseaux sociaux et avons accès aux job-boards, certains ont clamé la « chronique d’une mort annoncée » pour les cabinets d’approche directe. Pourtant, les chasseurs de tête existent toujours et continuent d’accompagner leurs clients dans des recherches de profils adaptés à leurs besoins…

Pourquoi ?

Premièrement, parce que notre cœur de métier est de faire du Conseil auprès de nos clients : non seulement nous devons restituer au mieux leurs besoins mais également avoir une vision prospective sur leur existant, leur marché et leurs besoins à court, moyen et long terme : notre expertise nous permet de leur offrir une vision transversale, de prendre du recul, de la hauteur et de penser « out of the box ». Aujourd’hui, sur un marché où la seule constante est le changement, nous devons être porteurs d’une vision et même anticiper leurs besoins.

Deuxièmement parce que la qualité et l’adaptation d’un candidat à un poste et une entreprise ne se mesure pas à son profil LinkedIn – Facebook, Insta ou Snap pour les Millenials - ni à son CV : notre rôle est d’offrir une évaluation qualitative concernant l’expérience, les motivations, les aspirations, les hard et les soft skills. L’adéquation culturelle entre les valeurs du client et celles des candidats approchés est une donnée cruciale ainsi que la qualification et la validation des données, pas toujours très fiables via les seuls réseaux : le contact humain reste assurément la clé d’un recrutement réussi.

Enfin, la chasse de tête continue d’être plébiscitée parce que l’accès facilité à l’information au niveau de la recherche et de l’identification des candidats potentiels est une vraie bonne nouvelle, qui permet de libérer du temps pour renforcer notre performance : les contacts sont plus rapides et le tchat vient remplacer le coup de fil confidentiel de prise de contact, devenu impossible avec l’évolution des bureaux en openspace. Les réseaux sociaux sont donc un formidable outil, un indéniable atout technique pour notre profession, qui vient se mettre au service de notre méthodologie : la question n’est donc plus de savoir s’il faut les utiliser mais comment le faire de façon pertinente.

De la même façon que l’accès au savoir en flux tendu ne nous rend pas savants, l’accès aux profils en libre-service ne vous rend pas chasseurs de tête !


Recevez les dernières nouvelles de
InterSearch France:

InterSearch France

InterSearch France
160 bis rue de Paris
Boulogne Billancourt 92100
France

+33 1 41 22 90 80
contact@intersearchfrance.com

Les Chiffres Clés

Durant les 15 dernières années Intersearch France, Cabinet de recrutement par approche directe du Groupe Synergie, a accompagné 400 clients en réalisant 700 missions, 25 % de nos clients sont des groupes internationaux.           En savoir plus

Copyright © InterSearch France - All Rights Reserved!   |   Developed & Hosted by Selfmed.pro   |   Sitemap